Les inscriptions arabes du palais de l'Alhambra déchiffrées PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Wafaa   
Les 10.000 inscriptions en langue arabe qui ornent les murs, plafonds et arcs du fameux palais de l'Alhambra à Grenade (sud de l'Espagne) sont pour la première fois l'objet d'un travail de déchiffrage, de relevé et de catalogage systématique. Les 10.000 inscriptions en langue arabe qui ornent les murs, plafonds et arcs du fameux palais de l'Alhambra à Grenade (sud de

Les 10.000 inscriptions en langue arabe qui ornent les murs, plafonds et arcs du fameux palais de l'Alhambra à Grenade (sud de l'Espagne) sont pour la première fois l'objet d'un travail de déchiffrage, de relevé et de catalogage systématique.

L'équipe de scientifiques espagnols qui travaille à cette tâche, s'aidant des techniques les plus modernes pour prendre des relevés en trois dimensions de ces véritables dentelles de mots taillées dans la pierre, est parvenue au tiers de sa tâche.

L'une des surprises a été de constater que les murs de l'Alhambra contiennent beaucoup moins de versets du Coran et de poésies qu'on ne le supposait généralement, explique à l'AFP le chercheur Juan Castilla qui dirige les travaux.

"Il y avait une idée fausse et très répandue que l'Alhambra était couverte de phrases du Coran et de vers, et ce n'est pas le cas", explique ce spécialiste du monde arabe.

La poésie et les citations du Coran représentent moins de 10% des inscriptions cataloguées jusqu'à maintenant dans ce palais-forteresse où s'est installée au 13e siècle la dynastie nasride, deux siècles avant la fin de la présence arabe en Espagne.

Lire la suite
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir